À la rencontre de Gladys | Tikamoon BLOG

Tikamoon BLOG

À la rencontre de Gladys

S’il est une chose qui nous inspire chez Tikamoon, c’est de vous écouter nous raconter vos intérieurs. Parce que nous imaginons nos meubles pour accompagner vos histoires de vie.
Cette semaine, nous sommes allés à la rencontre de Gladys et de son ancienne menuiserie, où règne un doux air de félicité, à l’image de ses propriétaires… 

Bonjour Gladys, merci de nous accueillir et d’ouvrir ta maison à nos yeux indiscrets ! Cette maison justement, raconte la nous… 

« Bonjour à vous , et merci d’être venus à ma rencontre !
Nous vivions depuis 9 ans dans une maison voisine. Chaque matin je passais devant cette façade atypique et intrigante. Et un matin, un panneau « à vendre » est apparu… 

La visite de cette ancienne menuiserie, fût un coup de cœur et les choses se sont précipitées. Malgré notre attachement à ce que nous avions construit dans notre 1930 pleine de charme, nous nous sommes lancés dans ce projet, nos deux petites filles dans les pattes, mais les yeux plein d’étoiles.
En 3 mois, nous avons réagencé l’espace afin de profiter au maximum du volume et de la lumière, qui était sous exploités. »

C’est effectivement ce qui est marquant lorsqu’on pénètre chez toi : ce salon ouvert, point de départ de la circulation dans ta maison.

« & ma pièce préférée !

C’est l’endroit qui offre la plus belle vue sur l’extérieur et sur le potager que nous cultivons maintenant. La lumière y change en permanence au fil des heures et des saisons et, je pense qu’on ne se lassera jamais du spectacle.

Nous avons abattu un mur porteur pour le créer et malgré ses 30 mètres carrés qui n’ont rien d’exceptionnel, il impose par sa clarté. En revanche, nous avons souhaité préserver pour les autres pièces l’esprit de petite maison chaleureuse qui régnait. En prenant par exemple le parti de garder l’intégralité des anciennes menuiseries. Ainsi, nous avons fait le choix d’une cuisine fermée tout en gardant la petite fenêtre ouverte vers le salon.

Ce salon a été le point de départ de notre projet et il est aujourd’hui notre point de rencontre. »

On ne peut qu’être sensible aussi au soin que vous avez apporté à son aménagement. Chaque objet semble avoir trouvé sa place.

« Oui mais non sans mal !

Je suis très attachée aux choses anciennes , au vécu des objets… Je lutte contre mon côté « collectionneuse » car  j’ai énormément de mal à me séparer des objets ou des meubles.

Et la maison n’est pas extensible !

Nous avons donc déménagé toutes nos « vieilleries » que nous trimballons depuis quelques années maintenant, mais nous sommes équipé de rangements plus rationnels afin de trouver le juste équilibre pour un quotidien plus serein.

Le mélange des styles m‘a toujours plu et aujourd’hui il prend encore plus de sens : récupérer, chiner, repenser l’usage des objets, c’est savoir s’adapter et j’y trouve beaucoup de satisfaction. »